Motché, premier regard sur une joaillerie éthique et unique

Work in progress — Première étape d’un projet qui prend lentement forme, je réalise une série de photos autour des créations joaillières de la Maison Motché, inspirées de l’histoire précolombienne péruvienne. Engagée pour un luxe responsable qui privilégie l’or recyclé, Motché l’est aussi dans la sauvegarde du patrimoine immatériel péruvien et du savoir-faire d’artisans d’exception.

Ombre et lumière, métal contre peau, lisse associé au rugueux, lignes qui découpent les courbes corporelles… Des contraires qui s’opposent et se complètent dans l’univers symbolique et mythologique des sociétés incas et pré-incas deviennent la trame de créations visuelles encore à l’état d’ébauches.

A suivre…

Merci à Ana Lya @analyamv pour la séance photo et évidemment à Carole Fraresso, alias Dame Motché, fondatrice de @motcheparislima pour sa confiance. Sans oublier Hortense, soutien essentiel.

 

Photo du collierMotché « Viru Croix », porté par Ana Lya© Jean-Christophe Moine
Motché, collier « Viru Croix », porté par Ana Lya
MOTCHE-BY-ANAIS-EDIT-96280-2
Collier Motché « Amulette en cristal hyalin », porté par Ana Lya
MOTCHE-BY-ANAIS-EDIT-96376-2
Collier Motché « Ucúpe, l’égorgeur », porté par Ana Lya. Ce pendentif est inspiré d’une coiffe ayant appartenue au Seigneur d’Ucúpe (350-500 ap. J.-C). Il prend la forme d’une divinité représentée par un être marin anthropomorphe et hybride, mi félin, mi octopus.
MOTCHE-BY-ANAIS-EDIT-96360-2
Collier Motché « Ucúpe, l’égorgeur », porté par Ana Lya.
MOTCHE-BY-ANAIS-EDIT-96472-2
Collier Motché « Amulette en cristal hyalin », porté par Ana Lya
Arno 1000786

ARNO

/ ARNO, Musique, Photographie
Vache 1010162

Une vache

/ Photographie

XIXA

/ Musique, Photographie